“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

lire le journal

Environnement

C'est en direct

C'est pour vous

1596209940
La Nice plogging à Castel plage.

Ces Niçois ramassent les déchets sur les plages pour protéger l’environnement

Faire du sport et se battre pour l’environnement? C’est à l’origine l’objectif de Nice Plogging. Inventé en Suède, le plogging est une combinaison du mot Plocka-upp (ramasser) et jogging. À Nice, un groupe de bénévoles, membres de l’association everyday.earth (fondée l’automne 2018 par Wim Kiezenberg) s'est saisi du mouvement pour ramasser les déchets urbains et sensibiliser les habitants. Mais cette fois-ci, c’est sur la plage qu’environ une trentaine de ploggers ont œuvré.
1596085200
Le plongeur cannois de l’association Opération Mer Propre constate le drame qui se joue dans nos fonds lorsque la faune rencontre notre pollution.

Oursin dans un gobelet, crabe dans un gant, déchets dans les tortues... Le constat terrible de la pollution plastique sur la Côte d'Azur

Un joli petit nœud rose. Et au bout, une mort certaine. Publiée mercredi matin sur les réseaux sociaux, la série de clichés du Niçois Greg Lecoeur a eu un impact d’ampleur. Et pour cause : on y voit une raie pastenague errer, n’ayant d’autre choix que d’évoluer avec deux hameçons reliant à sa chair du fil de pêche et un ballon autrefois gonflé à l’hélium. Image choc prise au large d’Antibes ce lundi. Une rencontre des plus inattendues réalisée par le photographe accompagnant le reporter Hugo Clément, actuellement en tournage en Méditerranée. Engagée pour la protection des fonds marins, l’équipe raconte le sauvetage de cet animal. Une histoire qui finit bien pour des milliers d’autres qui ne peuvent que trouver une funeste issue. Illustration faite des conséquences de notre mode de consommation sur une faune que l’on préfère qualifier d’invisible…
0
0
0
0