“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Face à "l'une des pires crises sanitaires", le prince Albert II annonce le renforcement des mesures de confinement en Principauté

Mis à jour le 17/03/2020 à 22:12 Publié le 17/03/2020 à 21:56
Le prince Albert II lors de l’enregistrement de son allocution, hier dans le salon des Glaces du Palais princier.

Le prince Albert II lors de l’enregistrement de son allocution, hier dans le salon des Glaces du Palais princier. Photo Gaétan Luci / Palais princier

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Face à "l'une des pires crises sanitaires", le prince Albert II annonce le renforcement des mesures de confinement en Principauté

Mardi soir, au cours d’une allocution diffusée à 20h sur Monaco Info, le prince Albert II a annoncé le renforcement des mesures de confinement en Principauté, en vigueur depuis minuit.

C’est une première depuis son avènement en 2005. Mardi soir, l’air grave et solennel, le prince Albert II s’est adressé aux Monégasques, aux résidents et aux salariés de la Principauté, dans une allocution télévisée d’un peu plus de cinq minutes.

Enregistrée dans l’après-midi, dans le salon des Glaces du Palais princier, cette intervention du souverain marque un moment inédit dans l’histoire de la Principauté.

"Notre pays est confronté à l’une des pires crises sanitaires de son Histoire", commence le prince Albert II. Avant de procéder aux annonces que Monaco attend depuis celles du président français Emmanuel Macron, vingt-quatre heures plus tôt, le souverain a longuement salué l’investissement de son gouvernement et de tous les services de l’État pour gérer cette crise sans précédent, ralentir, autant que faire se peut, la propagation du coronavirus et se préparer à l’inéluctable, sa forte progression dans les prochains jours.

Les déplacements strictement limités

"Il est essentiel de rappeler que le virus ne circule pas seul, poursuit le prince Albert II. Ce sont les déplacements de personnes qui favorisent sa propagation. Aujourd’hui, l’accélération de la progression de cette épidémie impose de nouvelles dispositions, comme l’ont décidé de nombreux pays à travers le monde et plus particulièrement en Europe."

D’où la décision du chef d’État, depuis hier minuit et jusqu’à nouvel ordre, "de réduire au maximum les contacts sur le territoire de la Principauté de Monaco".

Et de lister les mesures arrêtées, "indispensables pour lutter contre cette épidémie". Elles sont de plusieurs ordres.

D’abord, "il n’y aura plus de déplacements professionnels non justifiés", annonce le souverain. Pour cela, le télétravail, déjà appliqué largement par de nombreuses entreprises, est fortement encouragé. Tous les employeurs sont invités à s’y rallier.

"Je vous demande de limiter strictement vos déplacements aux besoins essentiels qui sont les courses alimentaires et les soins, complète le Prince. Il est important, dans le contexte actuel, de limiter les contacts au foyer familial. Je vous demande donc de reporter toute activité de groupe tant à l’intérieur qu’à l’extérieur."

Le confinement est donc considérablement renforcé en Principauté depuis minuit. Et les services de l’État "veilleront à l’application des mesures et restrictions prises", prévient le souverain.

Des chantiers arrêtés

Autre annonce attendue, celle concernant les chantiers, multiples en Principauté. Elle restait encore vague, mardi soir.

"J’ai demandé à mon gouvernement de traiter la question spécifique des chantiers à l’aune de la conformité des règles sanitaires qui s’imposent. Des chantiers devront être arrêtés." Lesquels? Nous devrions en savoir plus ce mercredi.

L’aide aux salariés et entreprises

Le soutien aux entreprises en cette période extrêmement difficile et à l’économie dans son ensemble, aujourd’hui et dans les prochains mois, n’a pas été oublié.

"Je veux dire à tous les entrepreneurs, aux employeurs, aux salariés que mon gouvernement sera à leurs côtés pour que l’impact économique soit le plus limité possible. Des mesures d’accompagnement et de soutien ont déjà été annoncées. D’autres sont en cours d’examen. Je demande au gouvernement de poursuivre le dialogue et la concertation avec les différents acteurs économiques."

"De même, ajoute-t-il, des dispositions en faveur des salariés des secteurs public et privé ont été mises en place afin que les effets pénalisants de cette crise soient minimisés."

L’appel au civisme

Le prince Albert II en est convaincu, "la sortie de cette crise sanitaire dépendra de notre capacité à respecter les mesures arrêtées".

Et pour cela, il lance un appel au civisme, au regard des scènes hallucinantes que l’on constate depuis le début de la semaine devant les grandes surfaces de la Principauté: "Je compte sur vous toutes et tous pour adopter une attitude responsable et des comportements solidaires. Chacun sait qu’il n’y a pas de pénurie de produits alimentaires à Monaco."

La confiance dans l’hôpital

Après avoir constaté la gravité de la situation et annoncé des mesures fortes restreignant les déplacements et contraignant au maximum les habitants de la Principauté à rester chez eux, tout en assurant la fermeté de l’État pour faire respecter ces mesures de confinement, le prince Albert II a terminé son allocution sur une note d’optimisme.

"Je suis confiant en l’avenir. Je suis confiant en la solidité de nos infrastructures sanitaires. Je sais que mon pays peut s’appuyer sur son Histoire, ses institutions et la solidité de son modèle économique et social. Notre pays a déjà, au cours de son passé, dû affronter de grandes difficultés et les a toujours surmontées grâce à un esprit de solidarité et d’entraide au sein de notre communauté. Ce n’est qu’ensemble et unis que nous arriverons à vaincre cette épreuve qui, dans notre histoire récente, n’a pas d’équivalent."


1. Suite à l’allocution du prince souverain, Patrice Cellario, conseiller de gouvernement-ministre de l’Intérieur, interviendra en Facebook Live sur la page "Gouvernement Monaco", ce mercredi matin à 10h30, pour détailler les mesures annoncées.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.