“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Course au vaccin contre la Covid-19: Monaco suit trois pistes de près

Mis à jour le 30/07/2020 à 21:56 Publié le 31/07/2020 à 07:30
Un vaccin contre la Covid-19 est espéré pour le premier trimestre 2021.

Un vaccin contre la Covid-19 est espéré pour le premier trimestre 2021. Photo C. T

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Course au vaccin contre la Covid-19: Monaco suit trois pistes de près

Le prince Albert a notamment reçu récemment le P.D.-G. du laboratoire américain Moderna. Une demande a également été émise auprès de la France et de l'Europe pour bénéficier de doses d'un autre projet s'il venait à aboutir

Didier Gamerdinger a confirmé, jeudi, que la Principauté suivait de très près trois pistes pour doter, à terme, la population monégasque d’un vaccin contre le coronavirus, dès lors que celui-ci sera validé par les autorités sanitaires compétentes.

Une course contre la montre qui fait actuellement rage entre chercheurs et laboratoires, certains candidats-vaccins ayant déjà amorcé la phase clinique, c’est-à-dire les tests sur l’homme.

Piste 1 : le projet mené par l’OMS et l’Alliance de vaccination (GAVI)

Le 10 juillet dernier, le gouvernement a répondu positivement à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), laquelle monte un projet conjoint avec l’Alliance de vaccination. Le pays rejoint donc le tour de table et sera tenu informé des avancées.

Piste 2 : Le projet de vaccin AstraZeneca soutenu par la France, l’Italie, l’Allemagne et la Grande Bretagne

« La semaine dernière, Serge Telle a écrit à Olivier Véran, le ministre des Solidarités et de la Santé en France, pour indiquer, qu’en application de la convention bilatérale franco-monégasque sur l’assistance en matière sanitaire, signée il y a trois ans, la Principauté voulait être partie prenante des processus de recherche en cours en Europe sur le vaccin. Non pas que nous participions à la recherche en tant que telle mais que nous soyons là. Qu’une fois qu’un vaccin aura été mis au point, la population monégasque puisse être prise en compte et que nous puissions bénéficier de doses de vaccin le moment venu. » Il s’agit ici du projet Astra Zeneca, soutenu par la France, l’Italie, l’Allemagne et la Grande-Bretagne.

Piste 3 : Un projet américain développé par Moderna.

Dernière piste étudiée par les autorités monégasques : le projet de vaccin américain développé par Moderna. Le P.D.-G. de ce laboratoire a été reçu, récemment, par le prince Albert II.

« C’est un projet assez avancé. La phase 1 de l’essai clinique est terminée avec des publications effectuées. La phase 2 l’est également mais sans publications. Toutefois, nous y avons eu accès à titre confidentiel. Et la phase 3 de l’essai clinique du vaccin a commencé le 20 juillet avec une expérimentation, également, sur les animaux. ça paraît assez prometteur », révèle Didier Gamerdinger.

Des vaccins espérés au premier trimestre 2021

Le groupe « Santé & Science » du comité scientifique a été chargé par le gouvernement d’expertiser ces différentes pistes.

« Nous avons le concours du Dr Arnaud Fontanet qui est un professeur agrégé de très haut niveau et membre de l’Institut Pasteur et du Pr Jean-Claude Weill, éminent virologue français. Et ce, de manière à ce que le gouvernement possède toutes les informations sur les différentes techniques vaccinales, quels sont les progrès, les avancées, les préoccupations, les perspectives (...) Les commentaires convergent pour indiquer que d’ici la fin de l’année, on devrait y voir plus clair avec des protocoles menés à leur terme. Il faut que les autorités sanitaires valident le vaccin. De plus, la législation monégasque mentionne que, pour pouvoir utiliser un médicament à Monaco, il faut que ce dernier bénéficie d’une autorisation de mise sur le marché. »

Selon la littérature scientifique, un vaccin serait espéré pour le premier trimestre 2021. À prendre, forcément, avec des pincettes.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.