“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Dans son camion chargé de primeurs, le chauffeur routier italien transportait (aussi) 93 kilos de cannabis

Mis à jour le 16/10/2020 à 16:17 Publié le 16/10/2020 à 16:16
Le palais de justice de Nice.

Le palais de justice de Nice. Photo E. O

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Dans son camion chargé de primeurs, le chauffeur routier italien transportait (aussi) 93 kilos de cannabis

En contrôlant un poids-lourd italien chargé de primeurs, ce mercredi, à Beausoleil, les douaniers ont eu du flair. Le camion transportait en effet également 93 kilos de cannabis.

Une belle prise, qui représente une valeur marchande de 186 320 euros, selon l’estimation des douanes.

Le chauffeur, 49 ans, père de deux enfants, a de suite reconnu les faits.

Entendu ce vendredi par le tribunal correctionnel, présidé par Alain Chemama, il a expliqué avoir cherché l’argent facile.

"Mon client a subi le confinement de plein fouet en Italie, il a été privé plusieurs mois de revenus", a plaidé son avocat, Me Benjamin Ferrier.

Le prévenu a expliqué avoir monté une entreprise de transports, acheté deux camions et réalisé un emprunt. Lors de son contrôle, il se dirigeait vers l’Italie.

maintenu en détention

En Espagne, il aurait, a-t-il avoué, assisté au chargement de la drogue dans son bahut. Le cannabis était caché derrière des fruits et légumes très avariés au moment du contrôle. Leur destruction a d’ailleurs été ordonnée.

"J’ai commis une erreur pour pouvoir manger", s’est-il défendu devant le tribunal. Il espérait toucher 5000 euros pour ce transport.

Le chauffeur italien a réclamé un délai pour préparer sa défense. Lorsqu’il est demandé, ce délai est automatiquement accordé en droit français.

La comparution immédiate est en effet une mesure d’urgence qui ne permet pas toujours aux prévenus d’assembler les pièces nécessaires. Il sera jugé à la mi novembre.

D’ici là, le tribunal a décidé de son maintien en détention provisoire.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.