“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

VIDEO. Les premiers "vrais-faux" radars installés sur la Côte d'Azur

Mis à jour le 07/02/2020 à 13:14 Publié le 07/02/2020 à 12:24
Le radar tourelle de Roquebrune-Cap-Martin, à Carnolès. Est-ce un leurre? Est-il en activité? C'est le principe de "l'itinéraire sécurisé" voulu par les autorités.

Le radar tourelle de Roquebrune-Cap-Martin, à Carnolès. Est-ce un leurre? Est-il en activité? C'est le principe de "l'itinéraire sécurisé" voulu par les autorités. Photo G. L

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

VIDEO. Les premiers "vrais-faux" radars installés sur la Côte d'Azur

Depuis quelques jours, deux radars tourelles sont installés sur la Moyenne corniche (D6007), entre Beausoleil et Roquebrune-Cap-Martin. Ce n’est que le début.

Les autorités appellent cela un "itinéraire sécurisé".

Depuis quelques jours, deux radars tourelles sont installés sur la Moyenne corniche (D6007), entre Beausoleil et Roquebrune-Cap-Martin. Ce n’est que le début.

Quatre autres devraient venir les rejoindre dans les prochains jours, "à Beausoleil et à Roquebrune-Cap-Martin sur l'avenue Notre-Dame de Bon-Voyage et l'avenue Kennedy", selon le site spécialisé radars-auto.com

un radar tous les 1,4 km

Au total, six cabines sur un tronçon de 8,7 kilomètres, soit un radar tous les 1,4 kilomètre !

"C’est le premier itinéraire de France sécurisé par des radars leurres", affirme le site. Tous ne seront pas actifs en même temps, c’est le principe de "l’itinéraire sécurisé".

"Seuls deux radars flasheront réellement. Les autres seront des leurres. La subtilité, c'est qu'ils seront actifs tour à tour…", précisait Jean-Pierre Goron, adjoint au directeur départemental des territoires et de la mer (DDTM), en mai 2018 à Nice-Matin.

À l’intérieur, l'équipement électronique de contrôle de vitesse sera amovible. Et régulièrement transféré de l'un à l'autre. "Toutes les trois semaines environ", affirme le site.

Comme dans un jeu de bonneteau, l’automobiliste ne saura jamais sous lequel se cache le radar actif. Ces leurres visent à obliger les conducteurs à maintenir une attention maximale, selon les autorités.

flash dans les deux sens

Deux cabines, impressionnantes, sont déjà en place. L’une, non loin du cimetière de Beausoleil, au niveau de l'arrêt de bus Faussignagna. Elle flashe par l'arrière en direction de Menton et par l'avant en direction de Nice.

L’autre à Roquebrune-Cap-Martin, avenue de Verdun, dans la côte de Carnolès. Elle aussi flashe dans les deux sens, par l'arrière en direction de Nice, et par l'avant en direction de Menton. 

De nouveaux équipements qui risquent de provoquer des réactions chez les automobilistes, certains accusant déjà sur les réseaux sociaux l’État de "racket", photo de ces nouveaux appareils à l’appui. Selon la préfecture des Alpes-Maritimes "le dispositif n'est à ce jour pas opérationnel." 

Entre 150 à 200 radars tourelles sont déjà en service sur les routes françaises, selon Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière. L’objectif serait, selon lui, "d’en déployer 1.200 à fin 2020."


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.