“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

L'année 2020, un excellent cru pour le marché de l'immobilier?

Mis à jour le 02/03/2020 à 16:20 Publié le 03/03/2020 à 15:00
Sur la Côte d’Azur en 2019, le nombre de ventes a connu une forte hausse par rapport à l’année 2018 : +13 % à Nice ; +7 % à Cannes ; +12 % à Antibes ; ou encore +9 % à Menton…

Sur la Côte d’Azur en 2019, le nombre de ventes a connu une forte hausse par rapport à l’année 2018 : +13 % à Nice ; +7 % à Cannes ; +12 % à Antibes ; ou encore +9 % à Menton… Photo Pexels

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

L'année 2020, un excellent cru pour le marché de l'immobilier?

Après une année 2019 record, le marché de l’immobilier résidentiel continue de progresser. Les professionnels s’attendent à un nouvel exercice florissant, soutenu par une demande toujours croissante et des conditions d'emprunt particulièrement avantageuses.

Si le millésime était déjà savoureux en 2019, ce nouveau cru pourrait l’être encore davantage. Porté par un contexte économique particulièrement favorable, le marché de l’immobilier vole de record en record depuis 2017.

Avec des taux de crédit au plus bas, un volume de transactions inégalé et des prix toujours en hausse, l’année 2019 s’est conclue en beauté. On retiendra d’ailleurs de cet exercice cet impressionnant record: pour la première fois, le marché de l’immobilier ancien a franchi le cap du million de ventes réalisées au cours des douze mois.

Contrairement aux anticipations, la fièvre immobilière n’est pas retombée et l’euphorie devrait se poursuivre en 2020. Et une fois encore, la Côte d’Azur devrait tirer son épingle du jeu.

Des projets porteurs de croissance


"A l'image de Nice ou de Cagnes-sur-Mer, de nombreuses communes azuréennes ont pris conscience de la nécessité de dynamiser certains secteurs. On ne peut que saluer ces projets d’aménagement ambitieux qui sont entrepris sur notre territoire et qui pèsent de façon positive sur le foncier. À Nice, l’effet tramway se fait déjà sentir. C’est une dynamique très encourageante pour notre activité dans un contexte où ces projets bénéficient à tous", introduisent William Siksik et Cyril Messika.

Pour les coprésidents de la Fédération nationale de l’immobilier (FNAIM) sur la Côte d’Azur, le territoire azuréen et ses nombreux projets d’aménagement urbain ont constitué les principaux moteurs de la croissance de l’activité. Autre point de satisfaction majeur pour les deux spécialistes, "on observe une bonne maîtrise des prix sur l’ensemble des villes de la bande littorale malgré la très forte demande". Dans l’ensemble, les prix ont en effet enregistré des variations inférieures ou égales à 2% entre 2018 et 2019.

Trois indicateurs à surveiller en 2020


Selon les coprésidents de la FNAIM Côte d’Azur, trois indicateurs devront susciter toute l’attention des acteurs du marché en 2020: "les taux d’intérêt et la durée des prêts, que le Haut Conseil pour la Stabilité Financière recommande de limiter à 20 ans ; la confiance des ménages, alimentée par le niveau de l’emploi et la situation économique ; enfin, la possibilité d’un rebond de la construction, une fois passées les élections municipales", abondent les deux experts.

Prix relativement stables, taux d’intérêt au plus bas, rendements locatifs élevés… Malgré un serrage de vis de la part des banques sur les conditions d’octroi des crédits immobiliers depuis le mois de janvier, 2020 devrait être encore une belle année pour investir sur la Côte d’Azur.

Paroles d'experts

William SIKSIK & Cyril MESSIKA, Coprésidents de la FNAIM Côte d’Azur

"En 2019, une conjoncture très favorable a conféré au marché de la revente une dynamique exceptionnelle: prix de vente maîtrisés malgré la forte poussée de la demande, maintien des taux d’intérêt à des niveaux historiquement bas, performance des rendements locatifs par rapport aux placements financiers, même dans un contexte de loyers stables, voire légèrement à la baisse en relocation. Les politiques urbaines actuelles ou annoncées de requalification de quartiers, sont également un marqueur fort de confiance dans le logement, qui devrait continuer à porter la dynamique immobilière de la Côte d’Azur en 2020."


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.