“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Crédit immobilier: n’attendez pas pour emprunter!

Mis à jour le 07/02/2020 à 10:14 Publié le 13/02/2020 à 15:00
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Crédit immobilier: n’attendez pas pour emprunter!

Gare à la période de remontée des taux. Il y a, en effet, un risque d’effet « ciseau » et d’exclusion du crédit de certains emprunteurs.

Le taux de l’usure des prêts immobiliers a, à nouveau, baissé en janvier de 0,15% alors que les banques augmentent actuellement leurs taux de 0,10% en moyenne. En période de remontée des taux, il y a ainsi un risque d’effet « ciseau » et d’exclusion du crédit de certains emprunteurs qui se voient refuser leurs prêts au motif que le taux dépasse celui de l’usure. Notamment les personnes voulant emprunter des montants élevés (car les frais sont proportionnels), les profils les plus fragiles financièrement (peu ou pas d’apport) ou ceux qui ont un problème de santé (seniors, malades chroniques à risque). D’autant plus que le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF), dans le cadre de sa mission de veiller à la stabilité du système financier français, a recommandé aux banques une prudence accrue dans l’octroi de prêt avec deux recommandations majeures à savoir limiter le taux d’endettement à 33% et la durée des crédits accordée à 25 ans. Ainsi, si vous faites partie de cette population plus « à risque » et que vous souhaitez contracter un prêt, ne tardez pas trop longtemps...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.