“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Premier décès d'un médecin hospitalier infecté par le nouveau coronavirus annoncé en France

Mis à jour le 22/03/2020 à 12:55 Publié le 22/03/2020 à 12:55
Transfert d'un patient atteint du Covic-19 en réanimation à Mulhouse vers un hôpital du sud de la France le 17 mars 2020

Transfert d'un patient atteint du Covic-19 en réanimation à Mulhouse vers un hôpital du sud de la France le 17 mars 2020 AFP/Archives / SEBASTIEN BOZON

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Premier décès d'un médecin hospitalier infecté par le nouveau coronavirus annoncé en France

Un médecin hospitalier est mort après avoir été infecté par le nouveau coronavirus, a indiqué dimanche 22 mars le ministre de la Santé Olivier Véran, précisant qu'il s'agissait à sa "connaissance" du premier décès de ce type en France.

"J'ai été informé samedi soir du décès d'un médecin hospitalier, c'est à ma connaissance (...) la première situation qui a frappé un médecin hospitalier", a déclaré M. Véran au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI.

Il s'est refusé à donner des "informations plus précises", au nom de la volonté de la famille et du secret médical.

Selon France 3 Hauts-de-France, la victime est un médecin urgentiste de Compiègne, dans l'Oise, un des premiers départements à avoir été fortement touché en France, et est décédé après son transfert à Lille. Des informations confirmées à l'AFP de source proche du dossier.

"courage extraordinaire"

M. Véran, qui s'est "associé à la douleur de la famille", a relevé le "très lourd tribut payé par la grande famille des médecins aujourd'hui".

Il a également "souligné le courage extraordinaire dont font preuve l'ensemble des médecins, des soignants, des pompiers, de toutes les personnes qui permettent de sauver des vies chaque jour".

Interrogé sur l'incidence de la pénurie de masques pour les personnels de santé, le ministre a déclaré que "ce que nous savons c'est que la plupart des soignants qui vont contracter la maladie ne vont pas la contracter dans le cadre de leur mission hospitalière, mais en dehors".

Tout en reconnaissant que les soignants "sont par définition ceux qui sont le plus en contact avec les malades", il a relevé qu'il "y a eu plusieurs cas de contamination dans une unité de médecins ou d'infirmières qui bien qu'équipés en masques avaient pu être contaminés".

"Le matériel de protection est absolument indispensable pour les soignants, mais avec ou sans matériel de protection on peut être malade dans son exercice professionnel, on peut être malade quand on est soignant", a-t-il dit.

>> Toutes nos infos sur le coronavirus


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.