“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

"J'ai tout perdu". Sauvée des flammes, elle raconte sa détresse après l'incendie de son appartement à Cannes

Mis à jour le 15/09/2020 à 08:03 Publié le 15/09/2020 à 08:00
L’incendie a ravagé l’appartement, sans faire de victime.

L’incendie a ravagé l’appartement, sans faire de victime. Photo Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

"J'ai tout perdu". Sauvée des flammes, elle raconte sa détresse après l'incendie de son appartement à Cannes

Une enquête est en cours pour retracer le scénario de la soirée du 9 septembre et établir un éventuel lien entre une agression à l’arme blanche, des menaces et le feu qui a ravagé un appartement à Cannes.

Que s’est-il passé dans la soirée du 9 septembre dernier? Aux alentours de 23h45 ce soir-là, les pompiers étaient appelés pour un incendie dans un appartement situé 22 boulevard Jean-Hibert. Sur place, aucun blessé à déplorer, mais la locataire des lieux, indemne et choquée.

"J’ai eu peur qu’il me poignarde"

Un peu plus tôt dans la journée, Marion Irène Sell, 68 ans, s’était disputé avec un ami qu’elle hébergeait depuis plusieurs mois.

"Il est parti faire un tour, puis il est revenu en fin de journée. Il avait bu et a commencé à avoir un comportement agressif", raconte cette artiste auteure.

"Je suis sortie et j’ai croisé une de ses connaissances. Cette personne est remontée à l’appartement avec moi pour tenter de le calmer." La situation dégénère toutefois entre les deux hommes. "Mon ami a pris un couteau et l’a blessé légèrement au cou." Il s’échappe sans demander son reste. Marion Irène reste seule avec son colocataire et tente de le raisonner.

"Il s’est rendu dans la cuisine pour prendre un plus gros couteau et m’a menacé. J’ai eu peur qu’il me poignarde, je me suis enfuie. " La sexagénaire trouve refuge dans un restaurant voisin. "En levant la tête vers mon appartement, j’ai vu les flammes..."

Lors de l’intervention des pompiers, plus personne ne se trouve dans le logement. Le colocataire, un homme d’une cinquantaine d’années, a quitté les lieux par la sortie de l’immeuble donnant sur l’avenue Clemenceau.

"J’ai tout perdu"

Il est interpellé quelques jours plus tard par les forces de l’ordre, et placé en garde à vue pour "violences et menaces". Déféré ce lundi devant le tribunal correctionnel de Grasse, il devait passer en comparution immédiate en fin de journée.

L’homme aurait-il, dans un accès de colère, mis le feu à l’appartement?

Une autre enquête est en cours pour déterminer l’origine de l’incendie, et établir un éventuel lien entre cette fin soirée agitée et le sinistre... En attendant, Marion Irène Sell a été relogée dans un hôtel voisin.

"J’ai tout perdu. Mes affaires, mes œuvres, mes essais, mes photos et documents. C’est inestimable! Je ne sais pas ce qu’il va se passer maintenant, où et comment je vais être relogée. J’ai pu récupérer quelques habits entreposés dans ma cave... Mais celle-ci a été inondée par les jets d’eau des pompiers."


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.