“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Coronavirus: cinq familles de résidents de l'Ehpad de Mougins portent plainte

Mis à jour le 26/05/2020 à 09:35 Publié le 26/05/2020 à 07:23
Au sein de l'Ehpad La Riviera, à Mougins.

Au sein de l'Ehpad La Riviera, à Mougins. Photo Frantz Bouton

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Coronavirus: cinq familles de résidents de l'Ehpad de Mougins portent plainte

Cinq familles de résidents de l'Ehpad Riviera à Mougins portent plainte contre X. Elles reprochent notamment une "mise en danger de la vie d'autrui". Une information judiciaire devrait être prochainement ouverte.

Yvette Sinicropi, 86 ans, Odette Noyer, 94 ans, Lucienne Alessandri, 93 ans, Simone Borgnet, 87 ans, Jacques Petitgirard, 87 ans. Cinq des quarante victimes de l’Ehpad La Riviera, de Mougins. Leurs proches, représentés par Me Fabien Arakelian, avocat au barreau des Hauts-de-Seine, ont solidairement adressé, le 10 avril, au parquet de Grasse, une plainte contre X. Pour "homicide involontaire", "mise en danger de la vie d’autrui" et "non-assistance à personne en danger".

"Nous assistons cinq familles. Mais depuis l’ouverture de l’enquête préliminaire, silence radio", indique Me Arakelian qui ne connaît pas de "pire" situation que celle de Mougins.

>> RELIRE. Coronavirus: mouvement de grève dans les Ehpad Korian ce lundi

"Des services spécialisés sont saisis, dont le pôle santé publique de Marseille. Cette enquête demande du temps, on sort du confinement. Je pense que les choses vont commencer à s’accélérer et que des personnes vont être convoquées, entendues."

L’avocat espère aussi "rapidement l’ouverture d’une information judiciaire" avec un juge indépendant, pour permettre aux parties de prendre leur place dans la manifestation de la vérité.

Pour Me Arakelian, les proches ont pris connaissance du décès tragique de leur parent, grand-parent ou tante "dans des conditions aberrantes et dramatiques", sans pouvoir être à leurs côtés au moment de "leur fin de vie douloureuse", parfois même sans pouvoir leur rendre un dernier hommage.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.