“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Un corps retrouvé à Mandelieu-La Napoule

Mis à jour le 21/12/2019 à 07:45 Publié le 21/12/2019 à 07:43
C'est au niveau du pont de la Siagne à Mandelieu que le corps a été retrouvé.

C'est au niveau du pont de la Siagne à Mandelieu que le corps a été retrouvé. Photo P. L

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Un corps retrouvé à Mandelieu-La Napoule

Triste découverte vendredi aux alentours de 17 heures près du pont de la Siagne, à Mandelieu, où le corps d’un homme a été découvert dans l’eau.

La victime n’avait, vendredi soir, pas encore été identifiée. Aucune disparition inquiétante n’a été signalée aux forces de l’ordre lors de ce nouvel épisode.

Mais depuis le 2 décembre dernier, lendemain de la dernière alerte rouge, le groupement de gendarmerie des Alpes-Maritimes est mobilisé pour rechercher Claude Marius.

Ce commerçant de la Roquette-sur-Siagne âgé de 61 ans, a été vu pour la dernière fois ce jour-là à 5h30 sur un parking au niveau du chemin de la Levade à La Roquette-sur-Siagne, lieu où son véhicule a été découvert.

Un dispositif de recherche important a depuis été mis en place par la compagnie de gendarmerie départementale de Cannes, avec notamment des recherches pédestres, l’engagement d’un hélicoptère, d’une équipe cynophile, d’une équipe drone de la brigade de gendarmerie des transports aériens de Nice et les plongeurs de la brigade nautique d’Antibes.

L’enquête devrait permettre de déterminer si le sexagénaire pourrait être la victime découverte vendredi en fin de journée...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.