“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Villa avec piscine, "bling-bling", bons plans... Les location de maisons de vacances repartent doucement sur la Côte d’Azur

Mis à jour le 01/06/2020 à 14:31 Publié le 01/06/2020 à 14:23
Professionnelle de la location touristique, Lucienne Giulian observe depuis une dizaine de jours un « frémissement sur les réservations » d’appartements et de villas à louer cet été.

Professionnelle de la location touristique, Lucienne Giulian observe depuis une dizaine de jours un « frémissement sur les réservations » d’appartements et de villas à louer cet été. Eric Ottino

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Villa avec piscine, "bling-bling", bons plans... Les location de maisons de vacances repartent doucement sur la Côte d’Azur

Depuis une dizaine de jours, les professionnels parlent de "frémissements" sur les réservations après trois mois d’arrêt total. En tête, les villas avec piscine sur le littoral…

Cet été sur la Côte d’Azur risque de se jouer en bleu-blanc-rouge. À cause de la pandémie qui a fermé les frontières, bloqué le trafic aérien sur l’international, et découragé la clientèle étrangère (hors UE) de venir sur notre littoral azuréen.

Pour la réouverture des frontières en Europe, il faudra attendre la mi-juin. En revanche, avec la fin de la règle des 100 km annoncée, jeudi, par le Premier ministre Édouard Philippe, les grands déplacements sont possibles dès demain.

On pourra donc partir en vacances, cet été, dans l’Hexagone. "Toutes les régions font du lobbying sur le marché français" confie une responsable de l’office du tourisme de la Métropole, dont le slogan cet été est "explore Nice Côte d’Azur".

9 millions de Français à séduire

Côté apparts et toits à louer, les plateformes et professionnels de la location touristique de la Côte d’Azur visent une clientèle particulière : les 9 millions de Français qui, d’ordinaire, passent leurs vacances sous des cieux lointains.

Une clientèle de "CSP +" au pouvoir d’achat confortable pour compenser celle étrangère (hors UE), au budget vacances encore plus étoffé, qu’ils n’auront pas cet été.

"Depuis le 16 mars, début du confinement, nous n’avons pas arrêté d’annuler les séjours de notre clientèle étrangère qui à partir d’avril, remplit d’habitude nos saisons", soupire Lucienne Giulian, présidente de l’Union des professionnels de la location touristique (UPLT) sur le 06.

Pour cette gérante de "Riviera holiday homes", agence de location d’apparts et villas située à Nice, cet été 2020 s’annonce "très compliqué". "Par rapport à l’an dernier, nous accusons une chute de 80 % de notre chiffre d’affaires. Heureusement, que la loi nous a permis de reporter, en 2021, les séjours annulés en conservant les acomptes versés sinon…"

Quelques réservations "franco-françaises"

Travaillant depuis plus de 30 ans sur le marché de la location touristique, cette professionnelle jure n’avoir jamais connu une telle situation. « Même après l’attentat du 14-Juillet 2016 sur la Prom, qui a été pourtant un choc terrible, un traumatisme. Avec cette pandémie, tout est à l’arrêt depuis trois mois, l’offre et la demande en stand-by… »

Depuis une dizaine de jours, elle observe, toutefois, un "petit frémissement" sur le marché de la location touristique, avec quelques réservations "franco-françaises pour la période du 25 juillet au 22 août".

Un signe de reprise non confirmé par la plateforme Airbnb estimant que "la restriction des 100 km ayant été levée jeudi, il est encore trop tôt pour donner des tendances chiffrées".

Pour Lucienne Giulian, ce frémissement, au niveau des réservations, concerne les villas indépendantes avec piscine, pour des vacances en famille ou entre amis. "Cela touche aussi les appartements avec piscine sur les collines dans un environnement bucolique."

Et les apparts en centre-ville ? "Zéro réservation pour l’instant. Les gens attendaient de savoir si les restaurants et cafés reprennent."

L’espoir de voir s’ouvrir la saison touristique est là. "Tous les scénarios sont possibles, nuance-t-elle. Notre marché de location saisonnière est très dépendant du trafic aérien. Pour cet été, on sait qu’on a perdu les Russes, Canadiens, Australiens et nord-Américains. En revanche, si les frontières avec l’UE s’ouvrent on peut capter la clientèle scandinave, allemande, helvétique…"

Hygiène et petits prix

Sur le site de Riviera holiday homes, la nuitée oscille entre 55 et 818 euros selon que l’on loue un studio ou une villa d’architecte…
Sur le site de Riviera holiday homes, la nuitée oscille entre 55 et 818 euros selon que l’on loue un studio ou une villa d’architecte… V. M.

Pour attirer, il faut d’abord rassurer face au Covid-19.

Pour cela, les professionnels de la location touristique appliquent un strict protocole sanitaire : apparts nettoyés, désinfectés du sol au plafond, avec un jour de carence entre les séjours pour éviter tout contact entre les occupants.

S’ajoutent, selon l’UPLT, des prix attractifs avec des tarifs basse saison appliqués jusqu’à la fin juin, et ceux de moyenne saison jusqu’à la fin juillet. "Au bas de la facture, assure Lucienne Giulian, cela équivaut à des remises de 20 à 30 %."

Reste à trouver le nid douillet, au meilleur prix pour des vacances d’après Covid…

Studio, appart ou belle villa à louer à tous les prix

Les offres d’appartements ou de villas à louer dès maintenant et pendant tout l’été ne manquent pas sur les sites Internet.

Comme celui de Riviera holiday homes qui propose toute une série de "toits".

Théoriquement, dès juin débute la haute saison avec pour corollaire des tarifs en hausse.

Pour cette année hors norme, pour cause de Covid-19, ce sont les tarifs basse saison qui s’appliquent jusqu’à la fin juin, et ceux de moyenne saison jusqu’au 25 juillet.

Soit au bilan, des remises de l’ordre de - 20 à -30 % selon les produits. Des exemples ? Nous en avons trouvé sur ce site, à tous les prix.

Comme ce studio 18 m2, avec terrasse, pour deux personnes, proche de la Croisette et du Palais des festivals à Cannes, proposé à partir de 104 euros la nuit. Pour un séjour de cinq nuits fin juin, la facture se monte à 976 euros.

Trop cher ? À Nice, quartier des Musiciens, un studio pour deux personnes, 15 m2 s’affiche à 55 euros la nuit et 445 euros pour cinq nuits, fin juin. Trop petit ?

À Villefranche-sur-Mer, un appartement de 30 m2, capacité trois personnes, avec vue sur la rade, est proposé dès 84 euros la nuit. Le prix grimpe à 201 euros la nuit, pour un 70 m2 de 4 couchages sur la Prom’ à Nice…

Pour les séjours en famille ou entre amis, il y a l’option maison à louer. Sur le site, les offres sont nombreuses, plus ou moins chères, selon la taille de la villa, sa localisation, ses commodités, si elle a ou non, les pieds dans l’eau… Exemples.

À Cap-d’Ail, une maison de 6 chambres, 8 salles de bains, avec terrasse vue mer est accessible à partir de 410 euros la nuit. Pour un séjour de sept nuits, début juin, la facture se monte à 3.540 euros. Elle grimpe à 5.010 euros, début juillet.

Bien moins chère, la villa sur les hauteurs de Saint-Jean-Cap-Ferrat, de 125 m2, cinq couchages, dans une résidence avec piscine. Ici, le séjour de 7 nuitées, début juin, revient à 1.463 euros et à 2.155 euros début juillet.

Envie d’être au vert, loin de la grande bleue ? Ça existe ! Comme cette villa de 155 m2, six couchages, piscine, 200 m2 de jardin à Berre-les-Alpes, dans la vallée du Paillon, proposée à la location qu’en juillet. Sept nuits, début juillet, revient à 2.415 euros, soit 345 euros la nuit.

Il y a plus grand, plus balnéaire, plus "bling-bling", plus cher aussi. Comme cette villa d’architecte de 230 m2, climatisée, six couchages, à Èze village, disposant d’une piscine d’eau salée, jacuzzi, 700 m2 de jardin, cuisine d’été, salle de sport…

Sur le site, elle est disponible en location tout l’été, à partir de 818 euros la nuit.

Pour un séjour de sept nuits, la facture est de 7.902 euros début juin pour monter à 9.913 euros en juillet. À partager si l’on part entre amis…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.