“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

A Monaco, la Société des Bains de Mer bousculée par l'épidémie de Covid

Mis à jour le 29/05/2020 à 15:57 Publié le 29/05/2020 à 11:25
Alors que l'activité de la SBM était au beau fixe, le coronavirus a renversé la situation

Alors que l'activité de la SBM était au beau fixe, le coronavirus a renversé la situation Photo Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

A Monaco, la Société des Bains de Mer bousculée par l'épidémie de Covid

Le conseil d’administration de la Société des Bains de Mer de Monaco a arrêté les comptes annuels de l’exercice 2019-2020. Jean-Luc Biamonti dévoile les difficultés actuelles et à venir de la société.

"On était parti pour faire un malheur! Fin février, nous attendions un chiffre record pour le meilleur mois mars que nous n’aurions jamais fait." Jean-Luc Biamonti a joué carte sur table, ce jeudi, en conférence de presse après la réunion du conseil d’administration à Monaco.

Le président délégué du Groupe Monte-Carlo Société des Bains de Mer ne cache pas ses inquiétudes quant à l’avenir: "J’ai assisté à la fermeture de l’hôtel Hermitage. Au moment où l’on a éteint les lumières, c’était très dur. Le personnel pleurait; comme lorsque nous avons dû fermer le Casino. Personnellement, je reste dans une espèce de discipline pour ne pas lâcher prise. Les premiers jours du confinement, il y avait des décisions à prendre toutes les cinq minutes. J’essaie de tenir le coup. J’ai proposé de baisser ma rémunération de 30% durant les trois mois confinés. Pourtant, je n’ai jamais travaillé autant de ma vie."

Jean-Luc Biamonti n’est pas le seul à faire des efforts sur sa rémunération: "Nous avons décidé de reporter le bonus d’avril à la fin de l’année." Et il n’y aura pas de versement de dividendes pour les actionnaires, ni cette année, ni l’année prochaine.

Depuis le 15 mars, la SBM vit la plus grave crise de son histoire. Tout (ou presque) a été stoppé net. "Pour l’heure, nous avons juste pu rouvrir les boutiques le 4 mai et nous allons continuer à partir du 2 juin."

Comment sera l’été 2020? "Nous nous concentrons sur la clientèle de proximité." 

Mais les questions sont nombreuses: "Est-ce que les clients seront là? Est-ce qu’ils pourront voyager? Est-ce que le transport aérien va rouvrir? On se prépare à des mois assez difficiles."

Rien ne va plus!

Imaginez la scène : à partir du 5 juin, les clients des jeux de tables sont masqués, comme les employés de jeux, tous séparés par des parois en plexiglass et espacés les uns des autres. Il y aura donc moins de joueurs à chaque table et les tables seront éloignées les unes des autres.

Quant aux machines à sous, des parois en plexiglas isoleront les joueurs et les bandits manchots seront nettoyés après chaque utilisation. "Nous avons mis au point tout un processus, explique Jean-Luc Biamonti. Jusqu’à nouvel ordre, tout le monde devra être masqué. C’est sûr que les jeux de table seront très impactés. Honnêtement, pour les tables, je trouve cela très contraignant. Mais pas pour les machines à sous. Les très gros joueurs pourront s’installer dans des salons privés. Là, ce sera plus facile. Mais je crains que ce ne soit les clients qui manquent cet été…"

Le calendriers des réouvertures

Après la réouverture des boutiques de la Promenade Shopping Monte-Carlo le 4 mai, puis l’espace soins des Thermes Marins Monte-Carlo, les bars et les établissements de jeux sont autorisés à rouvrir progressivement.

"La reprise de nos activités liées aux jeux, à l’hôtellerie et la restauration, au bien-être, au shopping et au divertissement, est un moment très attendu pour le groupe, note Jean-Luc Biamonti, président délégué de la Société des Bains de Mer. Notre priorité absolue est la santé et la sécurité de nos clients et de nos collaborateurs. Pour que la destination la plus exclusive en Europe soit aussi la plus sûre, nous avons pris toutes les mesures nécessaires dans le respect des directives gouvernementales, pour la sérénité de nos clients."

Mardi 2 juin
La brasserie du Café de Paris Monte-Carlo et sa nouvelle terrasse.
Inauguration de la nouvelle place du Casino.
Le Mada One au One Monte-Carlo.

Mercredi 3 juin
Monte-Carlo Bay Hotel & Resort : L’Orange Verte, le Blue Gin, le spa Cinq Mondes (hors sauna et hammam) et la boutique. La réouverture du restaurant Blue Bay devrait être annoncée pour la fin juin. Concernant la piscine, le lagon, le fitness et l’accès mer, leur réouverture dépendra de l’obtention de l’autorisation délivrée par les autorités compétentes. "L’ouverture complète du Bay dépendant de la possibilité d’ouvrir la piscine." Selon nos sources, le personnel se prépare pour une réouverture le 14 juin.

Vendredi 5 juin
Le Casino de Monte-Carlo - réouverture des salons de jeux, des terrasses et du restaurant Le Salon Rose.
Le Casino Café de Paris - salons et terrasse.

Vendredi 12 juin
Le Grill et le Bar Américain à l’Hôtel de Paris Monte-Carlo.
L’hôtel, resté ouvert depuis le 15 mars, offre un service de petit-déjeuner en room service.
Monte-Carlo Beach Club, sous réserve de l’obtention de l’autorisation délivrée par les autorités compétentes.

Mardi 16 juin
Le Buddha Bar Monte-Carlo.

Mercredi 24 juin
Coya Monte-Carlo.

Vendredi 3 juillet (date à confirmer)
Monte-Carlo Beach hôtel. « Nous sommes en attente pour la partie balnéaire », souligne Jean-Luc Biamonti.

Mercredi 8 juillet (date à confirmer)
Hôtel Hermitage Monte-Carlo (hôtel et room service)

Notons que ces dates peuvent être amenées à être modifiées en fonction de la situation.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.