“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Mer ou piscines, on fait le tour des spots de baignade à Monaco

Mis à jour le 06/07/2020 à 21:01 Publié le 06/07/2020 à 21:00
Vue aérienne de Monaco.

Vue aérienne de Monaco. Photo doc Monaco-Matin

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Mer ou piscines, on fait le tour des spots de baignade à Monaco

Après la réouverture du Larvotto qui a fait beaucoup parler, nous avons vérifié dans quelles conditions on peut aller se baigner cet été sur les plages ou dans les bassins de la Principauté.

Pour un week-end de retrouvailles, il faut avouer que les baigneurs n’ont pas boudé leur plaisir à l’idée de lézarder sur la plage du Larvotto.

Fermés pendant de long mois dans le cadre du chantier de réhabilitation du site balnéaire, les lieux – joliment décorés pour l’occasion et avec des offres commerciales – ont rouvert jusqu’au 13 septembre.

Du monde, tant mieux, mais aussi son lot de mesures gouvernementales imposées: port du masque obligatoire jusqu’à sa serviette ou son transat, fermeture à 20 heures ne permettant pas les regroupements pour pique-niquer à la fraîche, et une interdiction pour les chiens, ballons, vélos, skate-boards et rollers.

Des règles que certains peuvent juger contraignantes mais qui, en cette période où le virus circule toujours, sont la norme ici et là. Petit tour d’horizon des spots de baignade, salés ou chlorés, où l’on peut se rafraîchir et bronzer.

La crique des Pêcheurs

C’est un lieu confidentiel, niché au pied du Rocher, à deux pas du parking des Pêcheurs. Prisé des locaux, méconnu des touristes. Pour atteindre les galets de la crique des Pêcheurs, on descend une volée de 56 marches. Les lieux sont étroits, si bien que le gouvernement en a fermé l’accès jusqu’au 20 mai. Crise sanitaire oblige.

Depuis, une décision ministérielle, actant la réouverture de la plage, a posé des conditions.

"Pas de rassemblement de plus de 5 personnes, respecter en permanence les règles de distanciation sociale, accès autorisé entre 6h et 21h", peut-on lire sur une affiche en haut des marches.

En ce début de semaine, l’endroit n’était occupé que par de rares baigneurs. Tous des locaux.

"C’est un endroit tranquille. On y va dès que notre planning le permet. L’avantage, c’est qu’on n’est pas loin de la maison et qu’après 16h, c’est à l’ombre", sourit David Cabaud, résident monégasque.

Théoriquement, les plongeons depuis les rochers attenants ne sont pas permis. Dans les faits, quelques jeunes ont bravé l’interdit, multipliant les sauts périlleux dans la Grande bleue.

 

La crique des pêcheurs.
La crique des pêcheurs. Photo T.P.

Le solarium

Presque pas un chat, hier matin, sur la plage (en béton) du solarium. La faute, sans doute, à quelques méduses venues s’inviter sur ce spot de baignade, dissimulé derrière la digue Rainier-III, et à un soleil de plomb. "Y a-t-il un coin d’ombre ici?", questionne une dame en train de remballer ses affaires. Négatif.

Les rares jeunes à avoir étalé leurs serviettes hésitent, par peur des urticantes, à descendre les échelles disséminées ici et là ou à plonger. L’une des activités phares des lieux avec le pique-nique. À l’instar de sa voisine – la crique des Pêcheurs – le solarium est soumis aux mêmes règles sanitaires.

Le solarium.
Le solarium. Photo Cyril Dodergny

La plage du Méridien Beach Plaza

L’eau y est délicieusement turquoise et les cocktails du bar de plage attenant, l’Alang, sont une plongée dans l’exotisme balinais. A deux pas de la plage touristique du Larvotto, le Méridien Beach Plaza demeure le seul hôtel du pays à proposer une plage privée.

Nul besoin de réserver une chambre pour se faire dorer la pilule sur l’un des 130 transats – contre 360 en temps normal – ainsi que dans les cabines privatives ou les tentes orientales. Lesquels sont louables pour une journée (jusqu’à 20h) comme pour une saison (à partir de 200€ la journée pour le transat avec coupe de champagne, piscine intérieure et extérieure, fitness ; 50% de réduction en ce moment).

"Un client extérieur peut tout à fait venir", confirme Abdel Zenati, directeur adjoint du Méridien Beach Plaza. Les règles de distanciation sont de mise et le client doit être masqué, de l’entrée de l’hôtel à l’accueil de la plage. De nombreuses activités nautiques, à l’exception du flyboard et des engins tractés, sont possibles sur place.

 

La plage privée du Méridien.
La plage privée du Méridien. Photo Cyril Dodergny

Les mesures barrières s’invitent autour des piscines

Si l’iode ne vous convient pas, ou plus prosaïquement si vous voulez opter pour une forme différente de confort, les piscines de Monaco vous tendent les bras.

Autant vous le dire tout de suite, les conditions ne sont pas celles du monde d’avant. Les piscines, qui ont été rouvertes le 12 juin, font l’objet de recommandations sanitaires, et l’on doit y respecter ce qui semble devenir la nouvelle norme de sociabilisation : distanciation sociale, désinfection, et masque.

Avant de fouler le fond de sable du lagon du Monte-Carlo Bay, le masque est fortement recommandé (pour le personnel, il est obligatoire). Au Nikki Beach en revanche, le masque est obligatoire pour gagner sa petite zone de confort privée.

À la piscine Rainier-III, le masque est aussi obligatoire dans les espaces communs. Les vestiaires n’y sont pas accessibles, "les personnes sont priées de garder leurs sacs et leurs effets personnels", nous explique-t-on du côté des services municipaux.

Plus d’espace pour plus de sécurité, mais aussi plus de confort.
Plus d’espace pour plus de sécurité, mais aussi plus de confort. Photo Cyril Dodergny

Contrainte, mais aussi confort

Dans tous ces établissements, la distanciation sociale est plus que jamais de mise. Partout, les transats ont été éloignés les uns des autres. Une bonne nouvelle pour les utilisateurs qui, en plus de respecter les conditions sanitaires édictées par les autorités, bénéficieront de conditions un peu plus exclusives qu’à l’accoutumée.

Et finalement, si elles font un peu rouspéter, ces mesures n’empêchent pas la fréquentation.

"Nous ne nous attendions pas à avoir autant de succès avec seulement la clientèle locale. Nous sommes presque pris d’assaut les week-ends. Il vaut mieux réserver 48 heures à l’avance", explique-t-on du côté du Nikki Beach.

Les avis sur internet montrent une totale satisfaction ces dernières semaines.

Les différents établissements affichent complet d’autant plus rapidement que pour respecter la distanciation sociale, leur capacité a été revue à la baisse. Ainsi, la jauge du stade nautique Rainier-III a été abaissée à 250 personnes.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.