“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Le premier bar à céréales de Nice a ouvert

Mis à jour le 15/10/2020 à 12:18 Publié le 15/10/2020 à 12:00
Crunchy bol vient d'ouvrir ses portes à Nice.

Crunchy bol vient d'ouvrir ses portes à Nice. DR

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le premier bar à céréales de Nice a ouvert

À Nice, Dylan Morais a ouvert le bar à céréales Crunchy bol. Le matin, mais pas seulement, des gourmands viennent dévorer des bols où flottent de savoureuses bombes caloriques.

Aux États-Unis, paradis de la junk food, ce type de lieu est presque commun. En France, même dans les grandes villes, c’est encore une curiosité. Depuis peu, Nice peut se targuer d’avoir son premier bar à céréales, baptisé Crunchy Bol.

Ici, dans une rue plutôt connue pour abriter plusieurs restaurants japonais, Dylan Morais a imaginé un espace coloré, volontairement régressif avec ses petits jouets 90’s disposés sur les tables et ses murs aux tons pastel.

Longtemps astreint à une alimentation saine, cet ancien gardien de but de 24 ans, passé par les équipes de jeunes de l’AJ Auxerre, la réserve de l’AS Monaco ou encore l’AS Cannes, incite ses clients à ne pas faire dans la demi-mesure et de se laisser aller, cuillère à la main.

"Ce côté démesuré est assumé, on veut faire kiffer les gens. On a un bol XL, le Homer Simpson, où on peut mettre jusqu’à huit sortes de céréales. On organise de petits challenges, plusieurs personnes l’ont déjà terminé", assure celui qui fait tourner le lieu en compagnie de sa sœur, Alexandra.

Sugar rush

Des céréales fluo avec des laits colorés.
Des céréales fluo avec des laits colorés. DR

Avant de raccrocher les gants, Dylan Morais a passé quelques mois à Kansas City, où il fréquentait le championnat universitaire, tout en suivant des études de marketing et de communication.

En dépit d’un contexte économique largement perturbé par l’épidémie de coronavirus, il a décidé de se lancer dans cette nouvelle vie, sans regarder derrière lui.

"J’aime le contact avec les gens et j’avais envie de développer un projet intéressant à Nice, où on a souvent un peu peur de la nouveauté", note ce Parisien d’origine portugaise.

Installé près de plusieurs lycées et collèges, Crunchy Bol attire l’œil.

Beaucoup de jeunes passent la porte et font le plein de Froot Loots, Lucky Charms et autres Reese’s Puffs.

Parmi eux, quelques "stars" du réseau social TikTok, des joueurs de football ou encore des habitués des émissions de téléréalité.

De quoi faire grimper rapidement la cote de l’établissement.

S’il apprécie ces coups de pubs bienvenus, Dylan Morais n’a qu’une envie : "durer". "Si ça marche bien, j’ai envie de créer d’autres bars à travers la France. Mais avant ça, il faut fidéliser la clientèle et ne pas être qu’un endroit éphémère."

Épicerie américaine

Des marques de céréales inédites sont à découvrir.
Des marques de céréales inédites sont à découvrir. DR

Dylan assure pouvoir compter sur une trentaine de fidèles, plus ou moins raisonnables –  il y a aussi quelques références bio et du muesli dans les bocaux alignés sur le comptoir –, qui viennent quotidiennement engloutir un bol de ces "trésors" dont se délectent les kids dans les séries américaines, arrosés de lait de vache, de laits végétaux ou encore de Candy’Up.

De notre côté, on imaginait que le meilleur moment pour croiser ces clients en plein sugar rush (un état d’excitation lié à une forte consommation de sucre) était le matin.

"Mais en fait, on a beaucoup de gens qui viennent à partir de 16 heures. Quand on est ouvert jusqu’à 20 heures, certains arrivent vers 18 h 30, comme s’ils venaient dîner", s’amuse le patron de Crunchy Bol.

Pour ceux qui craindraient d’avoir encore un petit creux en partant, un rayon épicerie américaine est disponible, avec des nouveautés chaque semaine. Là aussi, le succès est au rendez-vous, avec notamment près d’une centaine de boîtes de Lucky Charm écoulées chaque semaine.


Savoir +
Crunchy Bol. 24, rue Tonduti-de-L’Escarène, à Nice.
Ouvert tous les jours (8h-18h du lundi au vendredi et 8h-20h le week-end).
Tarifs: bols de 4 à 12 euros, selon la taille et les céréales choisies, brunchs à 15 et 20 euros.
Rens. 06.86.92.00.19. et Instagram: @crunchy_bol


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.