“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Claude Lelouch va tourner un court-métrage avec Charles Leclerc, ce dimanche sur le circuit de Monaco

Mis à jour le 19/05/2020 à 20:35 Publié le 19/05/2020 à 20:35
Légende du cinéma, Claude Lelouch.

Légende du cinéma, Claude Lelouch. Photo M.A.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Claude Lelouch va tourner un court-métrage avec Charles Leclerc, ce dimanche sur le circuit de Monaco

Avant que le Covid-19 ne barre la route aux organisateurs de l’Automobile Club de Monaco, ce dimanche 24 mai aurait dû voir un héros de l’asphalte ajouter son nom au palmarès du Grand Prix de Formule 1 de Monaco. La bataille du rail n’aura pas lieu mais une sacrée surprise a fuité ce mardi.

Dimanche matin, aux aurores, résonnera le fameux "Moteur, ça tourne et action!" aux abords du quai Albert-Ier.

Derrière la caméra, l’un des plus grands réalisateurs du 7e art et passionné d’automobiles, Claude Lelouch. Dans le premier rôle, Charles Leclerc!

De 6h45 à 9h, les voies du tracé du Grand Prix de Formule 1 seront fermées à la circulation et aux piétons pour permettre le tournage d’un court-métrage intitulé "Le Grand Rendez-vous".

Un projet que l’entourage de Claude Lelouch entend garder "secret" jusqu’à la dernière minute mais dont le titre trahit une parenté évidente avec le mythique "C’était un Rendez-Vous" de 1976.

"Une traversée de ville un peu clandestine"

"Il y a bien un lien entre les deux", nous confirme-t-on à demi-mot dans l’entourage du réalisateur. "D’abord, c’est le même réalisateur. Et il y aura une traversée de ville un peu clandestine." Nous n’en saurons pas plus. "Nous vous laisserons deviner la chute finale."

Le 15 août 1976, Claude Lelouch avait pris le volant de sa Mercedes 450 SEL 6.9 au lever du jour – le son d’une Ferrari sera utilisé au montage – et parcouru la capitale à tombeau ouvert au départ d’un tunnel du Périphérique, Porte Dauphine.

La légende du permis confisqué

Un peu plus de 8 minutes plus tard, sa "Traversée de Paris", réalisée en un seul plan séquence grâce à une caméra embarquée à l’avant de la voiture, s’achevait devant la Basilique du Sacré-Cœur. Le pilote, Claude Lelouch, y étreignait alors une jeune femme en haut des marches.

La légende, entretenue par Claude Lelouch, veut que le préfet de Paris ait ensuite voulu confisquer son permis de conduire. "Il ne l’a gardé que cinq minutes. Il m’a dit que sinon ses enfants n’allaient plus lui parler car c’était leur film préféré."

Cette fois, tout est en règle. Et il devrait y avoir du monde au balcon! Et une Ferrari?

Charles Leclerc.
Charles Leclerc. Photo Cyril Dodergny et J.-F. Ottonello

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.