“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Un temps pour soi. Et si vous vous mettiez à la méditation guidée?

Mis à jour le 28/03/2020 à 09:03 Publié le 28/03/2020 à 14:00
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Un temps pour soi. Et si vous vous mettiez à la méditation guidée?

Cesser de fuir, faire face. Affronter ses angoisses, ses émotions pour pouvoir les accueillir pleinement. Et passer le cap. Ne serait-ce pas le bon moment d’expérimenter la méditation?

Retrouver la paix intérieure quand tout est bouleversé. Quand nos codes nous échappent, que notre liberté (de mouvement) est bafouée. Trouver la paix quand on a peur. Pour nous, pour les autres. Quand les mômes crisent, que la vaisselle déborde, que le (télé) travail n’avance que péniblement.


Contrairement à ce qu’on pourrait penser, tous les confinés n’ont pas de temps à dédier à la lecture ou au sport.à l’évasion partielle, momentanée. Et momentanément apaisante. En revanche, ils devraient tous trouver dix minutes dans leur emploi du temps tout tourneboulé pour méditer. Quelques petits instants suffisent en effet à déposer son lot de contrariétés et d’inquiétudes. Et de manière durable. Encore faut-il pratiquer régulièrement... et être initié.

Un entraînement


Faites le test : il existe des sites Internet, des applications pour se familiariser avec la méditation de pleine conscience.On s’assied dans un endroit calme, on ferme les yeux – ou pas – et on écoute ce que nous dit la voix.

Il faut surtout s’accrocher aux branches parce que la lumière n’apparaît que rarement à la première ou même à la cinquième séance. En revanche, prendre le temps de respirer calmement, profondément, a un effet immédiat non-négligeable pour toute la famille. Prêter attention à son inspiration et à son expiration vous semble absurde? C’est salvateur.

La dimension spirituelle


Méditer ce n’est pas seulement s’apaiser. C’est aussi un travail d’introspection nécessaire à la gestion de ses émotions. Il y a aussi une dimension spirituelle que les plus convaincus pourront chercher progressivement à atteindre. Ici, l’intérêt d’un guidage "en live" prend encore davantage de sens.

Les bouddhistes avaient des maîtres. Les Occidentaux – croyants ou non – peuvent être accompagnés dans leur apprentissage par des instructeurs avisés... et disponibles, même en phase de confinement. Surtout en confinement! Certains ont fait le choix, en soutien, de booster leur proposition en offrant des séances en ligne sur des thématiques liées à l’actualité. Il n’y a plus qu’à...

Les conseils de Marie-Josée Haber, instructrice en méditation, Nice

DR

La sagesse bouddhiste a très tôt parlé à son cœur. Et il y a presque 20 ans, elle a été conquise par la méditation, qu’elle enseigne. Elle est aussi maître feng-shui et a fait du bien-être dans l’habitat son cheval de bataille.

Pourquoi choisir la méditation?
De façon générale, on va vers cette pratique avec l’envie d’entretenir sa santé psychique et physique. Pour du bien-être. On y vient aussi parce qu’on est en transition de vie, qu’on traverse un moment difficile. On a besoin de gérer la douleur, la perte d’un être cher, l’angoisse...

Quelle réponse peut-elle apporter en ce moment?
Elle permet d’accueillir ses émotions, d’accueillir tout ce qui nous traverse. D’affronter avec courage. En ce moment, il y a une grande peur du vide, peur du lendemain, des difficultés financières... c’est très profond. Et puis certains font l’expérience de la solitude, ce qui peut s’avérer très difficile. La méditation guidée nous place loin des peurs du futur et des regrets du passé. Elle ramène au moment présent.

Le plus d’un guidage?
Se poser seul, au calme, sans initiation peut vite devenir flippant. Les pensées ne s’arrêtent pas, voire elles semblent plus nombreuses. Un accompagnement en méditation c’est comme prendre un cours de tennis, ça te permet d’acquérir les bons gestes. Jusqu’à ce que tu te sentes à l’aise pour jouer sans instructeur.

Faut-il être seul?
Pas forcément. La force d’un groupe est très puissante. En confinement, on peut tout à fait méditer seul comme en couple, avec les enfants. Quand on sent que l’angoisse monte, que la famille devient hystérique et qu’on ne peut plus raisonner par la parole, il est intéressant de proposer une pause en silence. Deux minutes peuvent tout à fait suffire.


L’intérêt de méditer avec une de vos vidéos?
Quand je guide, je pars de mon expérience, je médite en même temps.C’est vivant, je ne lis pas... c’est très différent de ce que propose une application. J’ai une chaîne Youtube que j’alimente pas mal en ce moment parce que je ne pouvais pas laisser les gens en détresse. Ceux que je voyais en cours chaque semaine, et les autres que je ne connais pas.Ils peuvent en profiter en abondance, quand ils veulent, quand ils en ont besoin.

Renseignements:  la-maison-de-tara.com


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.