“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

L'étape finale du 89e Rallye Monte-Carlo déménage à l'ouest de la plaine du Var

Mis à jour le 19/11/2020 à 10:35 Publié le 19/11/2020 à 10:34
Les cols de Turini et de Braus (dévalé ici par la Toyota de Sébastien Ogier en janvier 2020) disparaissent de la carte.

Les cols de Turini et de Braus (dévalé ici par la Toyota de Sébastien Ogier en janvier 2020) disparaissent de la carte. Photo Jo Lillini

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

L'étape finale du 89e Rallye Monte-Carlo déménage à l'ouest de la plaine du Var

Après le passage dévastateur de la tempête Alex, le tracé initial ne tenait plus la route.

Initialement prévue sur les reliefs surplombant les vallées de la Vésubie et de la Roya ravagées par la tempête Alex, la quatrième et dernière étape de la manche d'ouverture du championnat du monde des rallyes 2021 (18-24 janvier) empruntera un nouveau parcours entre Puget-Théniers et Entrevaux.

Dans deux mois, le jeudi 21 janvier 2021, si le coronavirus ne lui a pas mis des bâtons dans les roues d’ici là, le Rallye Monte-Carlo s’élancera de Gap. Une 89e édition dont le parcours dévoilé cet été vient d’être modifié.

Le changement concerne la quatrième et dernière étape, celle sillonnant le haut pays niçois le dimanche matin (24 janvier).

Après le passage dévastateur de la tempête Alex, le tracé initial ne tenait plus la route, même s’il ne devait pas emprunter les axes de circulation meurtris des vallées de la Vésubie et de la Roya, ni en spéciale, ni en liaison.

Sans surprise, le mythique col de Turini (ES13 et 15, La Maïris-Moulinet, 16,7 km) passe à la trappe, tout comme la seconde épreuve spéciale inédite qui devait clôturer la course (ES14 et 16, Col Saint Jean-Col de l’Orme, 13,1 km).

Restait toutefois à savoir si l’arrivée serait purement et simplement jugée dès le samedi soir en Principauté, ou si la carte accueillerait une nouvelle double boucle finale.

Finalement, cette dernière option a été retenue. L’itinéraire bis? Cap à l’ouest de la plaine du Var pour les équipages rescapés qui chasseront d’abord le chrono sur les pentes du col Saint-Raphaël (ES13 et 15, Puget-Théniers-La Penne, 12,9 km).

Le secteur sélectif faisant office de "power stage" franchira quant à lui le col du Buis (ES14 et 16, Briançonnet-Entrevaux, 14,3 km).

Ainsi, on devrait connaître l’identité du successeur du Belge Thierry Neuville sur les tablettes au pied de la citadelle d’Entrevaux ayant abrité plusieurs fois le départ de l’ES 1 dans un passé récent.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.